Organisation du sommeil

Chaque individu possède son propre rythme de sommeil avec son besoin, ses horaires et ses habitudes.

Le sommeil doit être en mesure de s’adapter à notre rythme de vie quotidien (horaires de travail, rythmes familiaux, activités de loisirs…).

Un cycle de sommeil dure environ 90 minutes chez le jeune adulte.

La nuit d’un dormeur comporte plusieurs cycles comme le montre l’hypnogramme ci-dessous :

Le déroulement d’une nuit de sommeil

Stade 1 : L’endormissement

Lorsque que nous nous assoupissons, la respiration et le rythme cardiaque ralentissent, les muscles se relâchent et la conscience diminue. Durant ce stade de demi-sommeil, les yeux font des mouvements lents sous les paupières et les muscles présentent de petites contractions. Le moindre bruit peut nous réveiller ou nous faire sursauter.

 

  • Cette phase n’est jamais très longue, elle dure en générale moins de 10 minutes.

 

Stade 2 : le sommeil lent léger

Le sommeil lent léger est une phase au cours de laquelle les activités oculaires et musculaires diminuent.

  • Il représente environ 50% du temps de sommeil total et chaque phase dure environ 10 à 20 minutes.

 

Stade 3 : le sommeil lent profond

Par la suite nous sommes rapidement conduit (pour un bon dormeur) vers un sommeil lent profond.

C’est le moment le plus réparateur pour l’organisme qui va en profiter pour reconstituer ses stocks d’énergie. La phase lente dure en général une trentaine de minutes (parfois jusqu’à 60 minutes), et il est plus difficile à ce stade d’être réveillé.

 

  • Au total, le dormeur passe 20 à 25% de la nuit en stade 3 et ce sommeil profond prédomine en première partie de la nuit.

Après cette phase, le dormeur repasse par des stades légers (2 et 1, avec de possibles éveils nocturnes), avant de se plonger dans le sommeil paradoxal.

 

Le sommeil paradoxal (REM : Rapid Eyes Movements)

Au bout d’environ 90 minutes le sommeil paradoxal apparaît. Le dormeur présente simultanément des signes de relâchement musculaire et des signes d’éveil (le visage présente des expressions variées associées à des mouvements oculaires rapides, le rythme cardiaque et la respiration s’accélèrent). C’est durant cette phase que l’on fait les rêves les plus marquants.

 

On compte environ 4 à 5 phases de sommeil paradoxal par nuit, mais de durée inégale : la première phase est souvent très courte (une dizaine de minutes), alors que la dernière peut durer plus de 45 minutes. À la fin de chaque phase, l’activité cérébrale ralentit à nouveau et un nouveau cycle de sommeil recommence.

 

  • Le sommeil paradoxal représente environ 25% du temps de sommeil total.

 

Il est normal d’avoir quelques éveils pendant sa nuit. L’éveil nocturne correspond à 5% du temps de sommeil total.

Centre Médical Santé Sommeil ELLIPSE